Edito

 

La saison qui s’ouvre sera celle de la préparation du nouveau projet pour 2107/18, avec la recherche des partenaires nécessaires à sa réalisation. 

Après Phèdre et le plaisir, la fierté d’avoir réussi cette aventure en trouvant les moyens de sa réalisation, les trente-quatre représentations, la série au TNBA, le succès critique et publique, je souhaite à  nouveau me confronter à un beau et difficile texte. Un texte rêvé depuis longtemps.  Avec de nouveau huit comédiens sur le plateau.

Ce sera Quai ouest de Bernard-Marie Koltès.

Extrait de la note d’intention : « Il est capital pour moi, pour nous, de montrer que cette œuvre s’ouvre au large,  dans la totalité du spectacle, accessible à tous.

Comme à chaque fois, il s’agit de tenter de traduire en langage scénique une partition, en mettant la présence et la recherche des acteurs au-dessus de toute autre considération, afin que nous trouvions ensemble la juste proposition pour que la rencontre avec les spectateurs soit à chaque fois un évènement poétique et spectaculaire …

Le choix des comédiens est donc déterminant. Comme pour Phèdre, là est la véritable et concrète intention de mise en scène.

La distribution mêle à nouveau des acteurs de générations et de formations différentes (…). J’ai choisi chacun de ces comédiens avec beaucoup de soin. Je les ai rêvés dans ces personnages. Je connais leurs qualités, leur exigence. A nous de faire troupe, de faire corps, pour donner à voir quelque chose de l’indicible beauté du théâtre de Koltès ».

Création saison 2017/18, avec Martine Amanieu, Annabelle Garcia, Bénédicte Simon, Jérémy Barbier d’Hiver, Yohann Bourgeois, Namo K. Ehah, Frédéric Guerbert, Daniel Strugeon. Costumes : Hervé Poeydomenge, Son : Gilles Bordonneau, Lumière : Eric Buna, chargée de production : Barbara David.

Le dossier de présentation de Quai ouest se trouve sur le site à la rubrique « pro ».

La compagnie poursuit bien sûr cette saison son travail militant dans le domaine du théâtre-éducation,  dans les options au lycée Montesquieu de Bordeaux, et en collaboration étroite avec TEA (théâtre/éducation/Aquitaine).

Jean-Luc Ollivier